C’est bientôt Ayyám-i-Há 🙂

Ayyám-i-Há: les jours intercalaires

A la fin du mois de février, les bahá’ís célèbrent la période d’Ayyám-i-Há. Pour mieux comprendre ce que cela signifie, le plus efficace est de lire directement ce que nous apprennent les écrits bahá’ís:

Le calendrier badi` est basé sur l’année solaire de 365 jours, 5 heures et quelques 50 minutes. L’année consiste en 19 mois de 19 jours chacun (soit 361 jours) auxquels s’ajoutent 4 jours supplémentaires (5, les années bissextiles). Le Báb n’avait pas fixé de place précise pour les jours intercalaires dans le nouveau calendrier. Le Kitab-i-Aqdas résout cette question en assignant aux jours « excédentaires » une place fixe dans le calendrier, précédant immédiatement le mois de `Ala’, la période de jeûne. […]

Connus sous le nom d’Ayyám-i-Há (les jours de Há), les jours intercalaires ont le mérite d’être associés avec « la lettre Há ». La valeur numérique de cette lettre arabe dans le système abjad est cinq, qui correspond au nombre potentiel des jours intercalaires. Dans les Ecrits saints, la lettre « Há » a reçu plusieurs significations spirituelles, parmi lesquelles celle d’un symbole de l’essence de Dieu. […]

Bahá’u’lláh a enjoint à ses adeptes de consacrer ces jours à la fête, aux réjouissances et à la charité. Dans une lettre écrite de la part de Shoghi Effendi, il est expliqué que « les jours intercalaires sont spécialement réservés à l’hospitalité, au don de présents, etc. ».

Dans le Kitáb-i-Aqdas, le Livre le plus Saint, Bahá’u’lláh écrit au sujet des « jours excédentaires », qui est la période d’Ayyám-i-Há:

ô Plume du Très-Haut! Dis: ô peuples du monde, Nous vous avons prescrit de jeûner durant une brève période, à l’issue de laquelle Nous avons fixé pour vous la fête de Naw-Ruz. Ainsi que l’a décrété le Seigneur du début et de la fin, l’Etoile matinale de la parole a-t-elle brillé au-dessus de l’horizon du Livre. Que les jours excédentaires soient placés avant le mois du jeûne. Nous avons décrété que, parmi tous les jours et toutes les nuits, ceux-là seraient les manifestations de la lettre Ha, et c’est ainsi qu’ils n’ont pas été compris dans les limites de l’année et de ses mois. Au cours de ces journées, il convient au peuple de Baha d’organiser de bons repas pour eux, pour leur famille et, au-delà, pour les pauvres et les indigents, puis de saluer et de glorifier leur Seigneur, de chanter ses louanges et de magnifier son nom, dans la joie et l’allégresse; et lorsque finissent ces jours de générosité qui précèdent la période de restriction, qu’ils commencent le jeûne.

Chablon pour marque-pages d'Ayym-i-há

Pour fêter cette période particulière avant le mois du jeûne, j’ai proposé aux enfants un bricolage facile à réaliser, et qui constitue un joli petit cadeau artisanal à offrir.

Les marque-pages terminés! Avec une jolie citation au verso, tirée des écrits bahá’ís 🙂

Réalisation des marque-pages

Matériel

  • Les chablons, imprimé sur du papier cartonné (j’ai utilisé du papier vergé blanc de 220g)
  • Des papiers de couleurs
  • Du ruban
  • Des ciseaux
  • Une perforatrice
  • Une pointe sèche et une règle
  • De la colle
Matériel nécessaire pour la réalisation des marque-pages: chablon imprimé, papier coloré, ruban, colle, ciseaux, perforatrice, pointe sèche
Matériel nécessaire pour la réalisation des marque-pages

Découpage

La première étape consiste à découper le pourtour des 4 chablons.

Découpez les marque-pages le long des lignes

Pour faciliter le découpage intérieur des formes, vous pouvez y faire un trou: vous pourrez plus facilement y glisser vos ciseaux.

Faites un trou dans la forme pour pouvoir y glisser vos ciseaux!
Faites un trou dans la forme pour pouvoir y glisser vos ciseaux!

 

Vous pouvez maintenant découper la forme intérieure.

Plier le papier

Vous verrez deux petits créneaux en haut et en bas du chablon pour vous indiquer la ligne de pliage du papier. Utilisez une pointe sèche pour vous assurer de plier correctement le papier.

La pointe sèche facilite le pliage du papier et assure un pliage net
Vous pouvez maintenant facilement plier le papier cartonné en deux

Remplir les formes avec du papier coloré

Choisissez du papier coloré qui vous plaît. De mon côté, j’ai utilisé des emballages cadeaux utilisés, des emballages de boîte de thé, des flyers, … C’est mon côté écolo/récupération 🙂

Pour les cœurs, découpez des rectangles d’environ 3x5cm. Pour les étoiles, découpez des carrés d’environ 3×3 cm.

Choisissez du papier coloré et découpez-en pour remplir les formes

Collez le papier de couleur à l’intérieur du marque-page.

Collez le papier à l’intérieur des marque-pages

Fermer le marque-page

Mettez de la colle sur le pourtour du papier – y compris à l’intérieur de la forme! Puis fermez le papier.

Déposez de la colle sur tout le pourtour du marque-page
Mettez de la colle également sur le pourtour des formes

 

Ajouter le ruban

Dernière étape: le ruban.

Pour mes marque-pages, j’ai utilisé environ 12 cm de ruban pour chaque marque-page.

Faites un trou avec une perforatrice au milieu du marque-page. Insérez-y le ruban, puis nouez-le.

Les deux dernières étapes: un trou & du ruban

Et voilà! Les marque-pages sont terminés! 🙂

Les marques sont terminés! 🙂 Joyeux Ayyám-i-Há!

Fichier PDF des chablons

Téléchargez les chablons

Le fichier PDF contient 4 marque-pages sur 1 page A4. Ils reprennent 4 citations tirées du programme de première année (livret 3.1).

Vous avez réalisé ces marque-pages? Vous avez d’autres idées de bricolage pour Ayyám-i-Há? Ecrivez un commentaire 🙂

Newsletter

Garanti sans spam!

Marque-pages pour Ayyám-i-Há
Étiqueté avec :                            

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *